Aujourd’hui, qui dit drones pense avant tout au marché des appareils de loisir, marché que domine en Suisse et dans le monde de manière quasi hégémonique le chinois DJI. L’on songe aussi aux appareils à usage militaire. Mais les drones professionnels, eux, ont quasiment disparu des médias. Il y a quatre ou cinq ans, plusieurs spécialistes avaient esquissé le rêve d’une «drone valley» suisse, un écosystème constitué d’une myriade de start-up. Si l’expression «drone valley» n’est plus utilisée, une société incarne aujourd’hui la réussite helvétique dans ce domaine: Flyability.