Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le modèle Spider-Man présenté cette année par la marque au Salon international de la haute horlogerie de Genève.
© Marc Gysin/Romainjerome.ch

Horlogerie

Le nouveau patron de RJ-Romain Jerome promet un mouvement maison

Marco Tedeschi a remplacé Manuel Emch à la tête de la marque horlogère genevoise. Rencontré lors du Salon international de la haute horlogerie, il annonce le lancement d’un mouvement mécanique maison d’ici à une année et demie

Sur les 35 patrons de marque horlogère présents ces jours à Genève, Marco Tedeschi sort du lot pour deux raisons. Non seulement le directeur de la marque genevoise RJ-Romain Jerome est le dernier à être entré en fonction (sa nomination a été annoncée jeudi passé) mais, à 32 ans, il est également le plus jeune d’entre eux. Jusqu’alors, nous le connaissions notamment comme directeur du marché moyen-oriental pour la marque Hublot, chez qui il a passé ces onze dernières années.

Rencontré mardi au Salon international de la haute horlogerie (SIHH) – auquel il participe pour la première fois –, l’intéressé semble déjà très au clair sur ses projets d’avenir. «Je pense que l’on peut raisonnablement imaginer sortir un nouveau mouvement maison en petite série d’ici à une année et demie», confie-t-il au Temps.

Lire aussi: Manuel Emch: «Une véritable lame de fond va bousculer l’horlogerie suisse»

C’est un pas que la marque, qui emploie une grosse dizaine d’employés et écoule environ 1200 pièces par année, n’avait encore jamais franchi, préférant travailler avec des tiers comme Concepto Watch à La Chaux-de-Fonds. Ce n’est toutefois pas demain qu’une manufacture RJ-Romain Jerome verra le jour. «Nous n’allons pas fabriquer 10 000 mouvements du jour au lendemain. Mais je voudrais lancer quelques modules et, par la suite, un calibre de base maison», détaille Marco Tedeschi.

Dubaï, une «priorité»

Cet Italo-Suisse remplace Manuel Emch, qui a quitté la marque détenue par le prince saoudien Fahd al-Saoud en janvier 2016. Il affirme avoir «beaucoup à faire». «Nous avons deux marchés principaux: le Japon et le Mexique. Je veux maintenant développer le reste du marché asiatique mais aussi le Moyen-Orient. Et spécialement Dubaï, qui sera une priorité.»

Nouveau calibre mécanique et nouveaux marchés sont des projets qui coûtent cher… «Oui, nous allons énormément investir. Le renouveau de la marque passe par de gros investissements, que ce soit dans la production ou le marketing, car nous voulons communiquer largement», promet le patron qui assure avoir le soutien de son actionnaire.

Nouvelle montre Spider-Man

Vendredi dernier, il a pris sa première décision en annonçant à ses équipes que RJ-Romain Jerome ne présenterait qu’une seule montre durant le SIHH – un modèle Spider-Man – alors que l’entreprise avait initialement prévu d’en lancer trois. «J’ai envie de restreindre la collection et le nombre de références. Pour moi, les produits qui permettent véritablement d’identifier RJ-Romain Jerome sont les montres liées à l’univers du Titanic, de style Steampunk, et la collection Moon Dust», note-t-il en allusion aux montres contenant des morceaux du Titanic ou de la poussière de Lune et qui ont contribué à faire connaître l’entreprise.

Lire aussi: Baume & Mercier lance son propre calibre

RJ-Romain Jerome s’est également fait une signature grâce à ses partenariats avec Nintendo (Super Mario, Pokémon) ou Marvel (Batman), ce qui n’a bien évidemment pas échappé à Marco Tedeschi. La marque prévoit ainsi de lancer une prochaine montre en référence à Pac-Man.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)