Les statistiques du commerce extérieur suisse reflètent au mois de mai encore la crise économique que traverse le pays. Les importations et les exportations se sont repliées d’environ un cinquième en valeur, par rapport à la même période de l’année passée, informe l’Administration fédérale des douanes dans son communiqué.

Corrigées de l’inflation, les exportations ont reculé de 20,7% sur une année. En valeur nominale, il s’agit d’un recul de 14’261 millions de francs, soit -19,1%. Ce sont surtout les industries de la métallurgie et des machines qui ont le plus souffert, avec des reculs en valeur nominale de, respectivement, 38,8% et 30% en comparaison annuelle. Les industries horlogères et textiles ont elles aussi significativement reculé de, respectivement 27,6% et 24,6%.

Depuis le début de l’année 2009, les exportations ont chuté de 15,9% en valeur réelle.

Les importations quant à elle ont reculé de -16,7% en valeur corrigée de l’inflation, soit une chute de 12’249 millions de francs en valeur nominale (-21,8%). Ce sont surtout les importations de matières premières et de produits semi-finis qui ont chuté, de 31% en valeur nominale, ou de 23,7% en tenant compte de l’inflation. Les produits énergétiques, c’est-à-dire principalement le pétrole, marque un recul nominal 33,3% au mois de mai, mais corrigé des variations de prix (le prix du pétrole a nettement chuté depuis la même période de l’année passée), il s’agit en fait d’une augmentation de 9,1%. Les importations de biens d’équipement et de consommation ont reculé en valeur nominale de, respectivement, 23,4% et 12%, soit de 21,3 et 13,8% en valeur réelle.

Depuis le début 2009, les importations ont reculé de -9,8%.