Selon les chiffres provisoires annoncés mardi par l’Office fédéral de la statistique, le tassement s’est inscrit à 2%. Après neuf mois en 2009, les ventes dans le commerce de détail helvétique s’affichent néanmoins en très légère hausse sur un an, soit de 0,2% en termes réels et de 0,4% sans tenir compte du renchérissement. L’évolution des chiffres d’affaires est contrastée selon les groupes de marchandises et la branche économique.

En septembre 2009, le groupe principal «alimentation, boissons, tabac» a vu ainsi croître son chiffre d’affaires nominal (+ 0,5%) par rapport à septembre 2008. Dans les groupes principaux «vêtements, chaussures» et «ensemble des autres groupes», le chiffre d’affaires a diminué respectivement de 8,9% et de 1,1% en un an.

Le groupe de marchandises «cuisine, ménage» a réalisé la plus forte progression (+6,1%) en termes réels par rapport à septembre 2008, devant les groupes «électronique de divertissement et de bureau» (+4,6%) et «santé, soins, beauté» (+2%). Le groupe de marchandises «vêtements, chaussures» a subi le recul le plus marqué (-8,9%), suivi des groupes «tabac, articles pour fumeurs» (-7,3%) et «effets personnels» (-6,4%).

Selon la taille des entreprises, l’OFS constate également certaines divergences. Ainsi les petites entreprises de moins de 15 employés enregistrent, avec un recul de 5,1%, la plus forte baisse des chiffres d’affaires par rapport à septembre 2008. Viennent ensuite les entreprises de taille moyenne (-0,4%) et les grandes entreprises (-0,1%).