Horlogerie

Nouvelle chute des exportations horlogères suisses en avril

Les exportations horlogères suisses ont poursuivi leur descente en avril. Elles ont subi une chute de 11,1% par rapport au même mois de 2015, à 1,62 milliard de francs. Sur les quatre premiers mois de l'année, la baisse est de -9,5%

Au niveau des principaux débouchés, les exportations vers Hongkong sont restées en zone négative pour le quinzième mois consécutif (-17% en glissement annuel, à 216,6 millions de francs), a indiqué mardi la Fédération de l’industrie horlogère suisse (FH) dans sa statistique mensuelle.

Deuxième plus gros marché, les Etats-Unis ont connu une amélioration, quoique jugée «modeste», de 1,2% à 192,3 millions de francs. Troisième, le Japon a vu son résultat diminuer en avril (-5,8% à 111,4 millions). Toujours en Asie, la situation de la Chine s’est détériorée de manière importante ces derniers mois (36% à 89,6 millions), pointe la FH.

L’Europe a, elle, connu une baisse globalement marquée (-13,8% au total, à 524,8 millions de francs). Dans le détail, l’Italie (-12,3% à 103 millions), l’Allemagne (-11,1% à 93,9 millions) mais aussi la France (-31,4% à 76,3 millions) ont enregistré des reculs notables.

Des fortes hausses ont par contre été constatées aux Emirats arabes unis (+26,4% à 88,7 millions de francs). Idem en Israël (+25,7% à 6,9 millions), en Inde (+28,4% à 9,6 millions) et surtout au Qatar (+104,5% à 9,1 millions), avec des poids qui demeurent cependant relativement faibles pour ces trois pays.

Haut de gamme touché

Par gammes de prix, le recul de la valeur «est principalement dû aux montres de plus de 3000 francs (prix export), qui avaient pourtant mieux résisté durant le premier trimestre», a commenté la FH. Ces montres se sont inscrites en nette baisse en avril, aussi bien en valeur (-13,2%) qu'en nombre de pièces (-14%).

Les montres jusqu’à 200 francs ont chuté de 14,4% en valeur et de 10% en termes de pièces. Celles entre 200 et 500 francs restent dans le rouge (-6,6% en valeur, -6,5% en nombre de pièces), bien qu’affichant un repli moins prononcé qu’en mars (-27,1% en valeur comme en pièces écoulées).

Seul le segment 500-3000 francs a connu un léger rebond de 3,5% en valeur (+3,9% en quantité de pièces). Cela «n’a toutefois pas vraiment influencé la tendance négative des derniers mois», pondère la FH.

Métaux précieux affectés

Par matières, les montres-bracelets en métaux précieux ont été les plus affectées, tirant clairement le résultat général vers le bas (-14,3% à 555 millions de francs ou -14,4% à 35 300 pièces). Les garde-temps en acier ont connu un repli moins marqué, bien que «significatif» (-6,5% à 599,9 millions).

En volume, les produits confectionnés en acier et avec d'«autres métaux» ont connu de «fortes baisses», respectivement de 13,1% à un peu plus d’un million de pièces et de 16,7% à 209 200 pièces.

Dans sa statistique du commerce extérieur suisse, l’Administration fédérale des douanes (AFD) a, pour sa part, calculé que les livraisons horlogères globales à l’étranger avaient chuté de 15,2% en avril (taux corrigé des jours ouvrables, +1 en avril). Les conclusions étaient similaires, puisque l’AFD parlait de «chemin de croix».

Avril vigoureux pour les autres exportations et importations

De manière générale, le commerce extérieur de la Suisse a connu un vigoureux mois d’avril. Les exportations ont augmenté de 6,2% et les importations de 8,2%, sous l’influence principale des produits chimiques et pharmaceutiques. L’horlogerie a subi un nouveau revers.

Les exportations suisses ont porté sur un montant de 18 milliards de francs, a indiqué mardi l’Administration fédérale des douanes (AFD). Non corrigées des jours ouvrables (+1 par rapport à avril 2015), elles affichent même un bond de 11,5%. Il s’agit de la quatrième hausse mensuelle consécutive.

Les importations ont totalisé 15,8 milliards de francs (+13,6% non corrigées), précise le communiqué de l’AFD. Du coup, l’excédent commercial de la Suisse atteint 2,5 milliards pour le mois sous revue, une somme stable en comparaison annuelle.

Les exportations de produits chimiques et pharmaceutiques ont augmenté de 23,5% en avril.

Publicité