Le parlement fédéral nouvellement élu aura un rôle central à jouer pour renforcer l’attractivité économique de la Suisse. La réforme fiscale menée actuellement par l’OCDE représentera un paramètre essentiel à surveiller de près. La mise en place d’une imposition incitative dans le domaine de la finance durable constituera une opportunité pour maintenir notre pays à la pointe de l’innovation.

La fiscalité figurera au menu du parlement fédéral fraîchement élu qui a entamé sa session d’hiver le 2 décembre. En regardant dans le rétroviseur, il pourra contempler le travail accompli lors de la législature précédente. Les Chambres fédérales ont en effet adopté deux réformes majeures qui ont permis à la Suisse de se conformer aux standards internationaux. Il s’agit d’une part de l’introduction de l’échange automatique de renseignements (EAR) et, d’autre part, de la réforme de l’imposition des entreprises (plus communément RFFA).