Ueli Maurer signera un protocole d’entente avec la Chine formalisant la participation de la Confédération au projet de nouvelle Route de la soie (Belt and Road Initiative, abrégé BRI). Pour les entreprises suisses, il s’agit d’une aubaine. «La plupart des contrats conclus sous l’égide de cette initiative portent sur des décennies et sont garantis par l’Etat chinois, ce qui les rend stables et sûrs», note Alastair McCaig, directeur des investissements auprès de la firme zougoise Fern Wealth.

A ce sujet: La Suisse embarque sur la nouvelle Route de la soie