Horlogerie

Nouvelle salve de nominations chez Richemont

Le groupe de luxe genevois procède à différents remaniements au sein de ses marques. Catherine Alix-Rénier prend notamment les commandes de Jaeger-LeCoultre. Geoffroy Lefebvre remplace Alain Zimmermann chez Baume & Mercier

Une nouvelle série de changements vont survenir très prochainement au sein des marques du groupe Richemont. Catherine Alix-Rénier va quitter Van Cleef & Arpels pour devenir la directrice de Jaeger-LeCoultre le 1er mai prochain. Alain Zimmermann, lui, prendra dès le 1er juin la place de directeur de la e-distribution de toutes les marques horlogères et ne sera dès lors plus le numéro un de Baume & Mercier.

Il y sera remplacé par Geoffroy Lefebvre, qui officiait jusqu’alors comme directeur ad interim de Jaeger-LeCoultre. Ces trois nominations ont été annoncées ce début de semaine dans différents courriers internes signés par Emmanuel Perrin – présenté comme le responsable des marques horlogères – et que Le Temps a pu consulter.

Autre changement en cours (mais annoncé séparément): Jean-Marc Pontroué est en passe de remplacer Angelo Bonati chez Panerai. Personne n’a pour l’heure été nommé pour reprendre les commandes de Roger Dubuis. Contacté mercredi en fin d’après-midi, le groupe Richemont n’a pas souhaité commenter ces informations.

Une succession de bouleversements

Ces annonces interviennent après une succession de bouleversements au sein des instances exécutives du groupe de luxe genevois. Objectif déclaré du propriétaire Johann Rupert: rajeunir les dirigeants de ses marques et les membres de son conseil d’administration.

Lire aussi: Richemont remodèle son conseil d’administration

Cyrille Vigneron chez Cartier (janvier 2016), Chabi Nouri chez Piaget (avril 2017), Christoph Grainger-Herr chez IWC (avril 2017), Louis Ferla chez Vacheron Constantin (avril 2017) et maintenant Panerai, Jaeger-LeCoultre et Baume & Mercier… En l’espace de deux ans et demi, presque toutes les marques horlogères du groupe ont ainsi vu arriver de nouveaux responsables.

A ce propos: Richemont renouvelle son modèle de direction

Cette transformation a également touché l’étage de la direction générale. Jérôme Lambert pilote désormais le groupe à la tête d’une division nommée «services centraux et régionaux» aux côtés d’Emmanuel Perrin, initialement nommé pour gérer la distribution horlogère. Un chief technology officer, Jean-Jacques van Oosten, a été nommé en septembre dernier.

Lire également: Richemont se dote d’un chef du numérique

Publicité