Le plan concerne les trois nouvelles banques (Islandsbanki, New Kaupthing et New Landsbanki) créées sur les cendres des banques commerciales qui avaient fait faillite en octobre, indique le gouvernement dans un communiqué.

L’accord, précédé par plusieurs semaines de négociations avec les créanciers et anciens propriétaires des banques, doit être appliqué le 14 août, poursuit-il.

Il prévoit que la majorité du capital de deux banques, Islandsbanki et New Kaupthing, soit rendue à des actionnaires privés, même si l’Etat reste au capital et au conseil d’administration.

Le système financier islandais, qui avait représenté jusqu’à 11 fois le Produit intérieur brut (PIB) de l’île, s’est effondré l’an dernier, entraînant le plongeon de la couronne islandaise, un bond spectaculaire du chômage puis la démission du gouvernement.

En 2009, l’économie islandaise devrait subir une récession de plus de 10%, selon le ministère des Finances.