De nouvelles normes régissant le niveau de liquidités des grandes banques seront introduites en Suisse d’ici à juin, dans un effort de limiter les risques pour les établissements d’importance systémique, a indiqué mercredi la Banque nationale suisse (BNS).

«Les grandes banques devront disposer à l’avenir de suffisamment de moyens liquides de bonne qualité, afin de pouvoir couvrir des retraits inhabituels de capitaux pendant au moins 30 jours», a indiqué le vice-président de la BNS Thomas Jordan. Ces nouvelles mesures entreront en vigueur a priori en juin 2010, a-t-il précisé.

La Finma avait déjà relevé les minimums de fonds propres pour les deux grandes banques fin 2008. «La Suisse est un pays avec un secteur bancaire surdimensionné», a indiqué Thomas Jordan, estimant que le pays pourrait avoir recours à des mesures «allant au-delà des efforts internationaux».