Le pire est peut-être à venir après la cyberattaque massive qui a touché Rolle. Depuis mardi 24 août et les révélations du Temps sur l’ampleur du piratage, l’on sait qu’une masse gigantesque d’informations sensibles est publiée sur le darknet. Ces données concernent tant les citoyens de la commune que ses employés. Mais ce n’est pas tout. Les informations mises en ligne pourraient permettre d’accéder aux bases de données d’autres sites web suisses, comme nous l’avons remarqué.