Un dégât sévère à la croissance mondiale. C’est ce que prévoit un indicateur concocté par Société Générale, qui se base sur les nouvelles diffusées par les médias. La banque française manie le big data pour repérer et agréger les contenus portant sur des thèmes comme la croissance économique, la politique monétaire ou encore l’inflation et le risque.

Après une nette baisse en août, cet indicateur a encore reculé en septembre pour retourner dans un territoire de sinistre mémoire. La dernière fois qu’il avait atteint son niveau actuel (il a été mis à jour mardi 3 septembre), la bulle internet était en train d’éclater en 2001 et la dernière grande crise financière était en train de prendre de l’ampleur, en 2008-2009. A chaque fois, la production industrielle mondiale s’était contractée, respectivement d’environ 5 et 20%, et les marchés s’étaient effondrés.