Pharma

Novartis ferme un site de recherche à Zurich et supprime 73 postes

Les employés du groupe pharmaceutique ont été informés ce mercredi. Une procédure de consultation a été mise sur pied

Novartis ferme son site de Schlieren, dans le canton de Zurich. Quelque 73 suppressions de postes sont prévues. La nouvelle stratégie de recherche du groupe pharmaceutique bâlois explique cette fermeture.

La recherche sur les thérapies biologiques se concentrera désormais sur les sites de Bâle et de Cambridge aux Etats-Unis, a indiqué mercredi un porte-parole de la firme. Il confirmait une information parue sur le site internet alémanique blick.ch.

Procédure de consultation

Les employés concernés ont été informés mercredi. Et une procédure de consultation a été mise sur pied. Dans le chef-lieu rhénan, 20 à 25 nouveaux emplois seront créés. Les salariés de Schlieren pourront également postuler pour de nouveaux postes à l’interne.

Novartis envisage également de délocaliser son institut de recherche sur les maladies tropicales de Singapour à Emeryville en Californie. Ce déménagement permettra une collaboration plus étroite avec l’équipe californienne de spécialistes déjà en place à Emeryville et avec la communauté scientifique de la région de San Francisco.

Publicité