Le groupe bâlois Novartis pourra augmenter sa production de Coartems, le médicament le plus efficace contre la malaria. Un million de personnes meurent de ce fléau chaque année (90% d'enfants). Trois cents à 500 millions de nouveaux cas sont déclarés annuellement.

Un accord a été signé entre Novartis et Kunming Pharma, Chongqing Holley et d'autres fournisseurs chinois de substances actives, l'artemisinine et l'artéméther, qui sont issues d'une plante chinoise. La production atteindra 5 millions de doses par mois. Mais l'essentiel des livraisons ne surviendra qu'au deuxième semestre 2005.

La multinationale ne pourra donc produire que 30 millions de traitements en 2005. Nehl Horton, porte-parole de Novartis, déclare que la production sera d'environ 5 millions en 2004. Il ajoute que l'accord porte sur un prix qui correspond au triple d'il y a une année.

Novartis, dont les capacités de production portent sur 60 millions de traitements, perd donc de l'argent. En partenariat avec l'OMS, le groupe bâlois a fourni 6 millions de Coartems depuis 2001. Médecins sans frontières, qui reprochait à Novartis de ne pas investir suffisamment, n'a pu être atteint pour un commentaire. Marcel Tanner, de l'Institut tropical suisse, se dit pour sa part admiratif devant la réaction du groupe.