Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le campus Novartis à Bâle, juillet 2017.
© GEORGIOS KEFALAS

vente

Novartis se désengage de la coentreprise avec GSK pour 13 milliards

Le groupe bâlois vend sa part dans Consumer Healthcare. Il affirme vouloir se concentrer sur ses activités de base

Novartis vend sa participation de 36,5% dans la coentreprise Consumer Healthcare (médicaments sans ordonnance) à son partenaire britannique GSK pour 13 milliards de dollars (12,2 milliards de francs). La finalisation de la transaction est prévue au 2e trimestre 2018.

«Pas dans le cœur de métier»

«La vente permet à Novartis de continuer de se concentrer sur le développement et la croissance de ses activités de base», indique mardi le géant pharmaceutique bâlois dans un communiqué. Selon le directeur général de Novartis Vas Narasimhan, «le temps est venu de vendre à un prix intéressant une activité ne figurant pas dans le cœur de métier».

Novartis et GSK avaient créé cette coentreprise en 2015 dans le cadre de la réorganisation des activités de Novartis.

Lire aussi: «Novartis souhaite lancer le débat sur les médicaments payés selon leur performance»

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)