Les entreprises suisses sont des cancres en matière de numérique. Voici la conclusion à laquelle on parvient en lisant le dernier rapport de la Fondation Ethos publié mercredi. Celle-ci a analysé les 50 plus grandes sociétés cotées du pays, représentées au sein de l’indice SMI Expanded de la bourse suisse. Que ce soit en matière de transparence, de directives internes, de principes éthiques ou de protection contre les cyberattaques, les entreprises suisses doivent mieux faire, selon Ethos, fondation qui conseille les investisseurs en matière de gouvernance