Education

Le numérique à l’école remis en question 

Nombre d’écoles privées romandes ont intégré le numérique, en fournissant notamment un iPad aux élèves. Si la plupart des écoles songent à développer ces offres et que le public s’y met aussi, l’Ecole Moser, à Genève, envisage de faire marche arrière

Des élèves de 8 et 9 ans étudient sagement dans une classe spacieuse. Dans leurs mains, des livres. Sur leur pupitre, un iPad. Ils font un «rallye de lecture»: ils répondent sur leur tablette à des questions en lien avec les différentes histoires qu’ils ont sous les yeux. Dans la salle trône aussi un grand écran tactile, destiné à projeter notamment les présentations des élèves.

Nous sommes dans une classe de Haut-Lac, une école privée internationale bilingue à Saint-Légier. L’établissement a instauré, après un projet pilote de 2014 à 2016 avec la Haute Ecole pédagogique du canton de Vaud, le système «un iPad – un élève» («1 to 1»), en fournissant une tablette par personne à partir de 8 ans.