«L’amour ne s’achète pas.» C’est dans le registre sentimental que la société de conseil McKinsey a choisi de puiser pour nommer une étude consacrée aux relations entre start-up et grandes entreprises, publiée fin septembre.

Pour mieux cerner une tendance croissante, les deux auteurs du rapport ont interrogé quelque 150 jeunes pousses basées en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Un travail qu’ils ont complété en menant 20 entretiens avec des dirigeants de grands groupes.