La future cryptomonnaie soutenue par Facebook et une vingtaine d’autres entreprises devient protéiforme. Le projet dévoilé en juin 2019 s’enrichit de plusieurs monnaies numériques stables (stable coins), qui pourraient être des versions numériques de l’euro, du dollar et de la livre sterling. Elles devraient être lancées fin 2020, de même que la cryptomonnaie prévue initialement, basée sur un panier de devises et de dettes gouvernementales, annonce jeudi l’association Libra, basée à Genève. Une demande de licence est en cours auprès de la Finma.

Deux types de libra devraient donc coexister à l’avenir, avec des missions différentes. D’un côté, trois stable coins qui pourraient être adossés respectivement à des monnaies comme l’euro, le dollar et la livre. Ces monnaies virtuelles, répliques numériques de chacune de ces devises, pourront être utilisées pour effectuer des achats et des virements à l’intérieur des zones où l’euro, le dollar et la livre ont cours.