Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
One. Thing. Less sert d’intermédiaire entre l’internaute et des multinationales.
© DR

Vie privée

One.Thing.Less veut aider les internautes

Une start-up suisse permet de recevoir les données récoltées par les entreprises

Une start-up suisse, basée à Freienbach, dans le canton de Schwytz, se profile pour aider gratuitement les internautes. Depuis une semaine, la société One.Thing.Less propose une application pour smartphone permettant de télécharger ses données personnelles entre les mains de plusieurs multinationales.

One.Thing.Less sert ainsi d’intermédiaire: l’internaute lui communique son adresse e-mail et la start-up, après l’avoir dûment authentifié, lui propose de demander, à sa place, son dossier auprès de plusieurs sociétés. Il s’agit par exemple d’Adidas, Airbnb, Amazon, Booking.com, EasyJet, Ikea, Netflix, Samsung, Spotify ou encore Tinder.

Lire aussi:  A cause du RGPD, les entreprises envoient des millions d’e-mails pour rien

Plusieurs jours de délai

Dans le cadre du Règlement général sur la protection des données (RGPD), les entreprises actives en Europe ont l’obligation de fournir à leurs clients l’ensemble de leur dossier personnel dans un délai raisonnable. One.Thing.Less négocie avec chacune de ces multinationales pour avoir un accès direct à ces informations, sur mandat de l’internaute.

L’opération prend aujourd’hui plusieurs jours, mais le but de la société est de raccourcir ce délai à 15 minutes.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)