Ils ont accompli en 2018 une forme de miracle en permettant à trois patients paraplégiques souffrant d’une rupture complète de la moelle épinière de marcher à nouveau. Jocelyne Bloch, neurochirurgienne au CHUV, et Grégoire Courtine, professeur à l’EPFL, ont encore fait parler d’eux, début février, lors de la publication d’un article dans la revue scientifique Nature qui documente cette percée scientifique et technologique. Mais comment la rendre largement accessible? Sept millions d’individus dans le monde souffrent de lésions de la moelle épinière. Dont 650 000 en Europe et aux Etats-Unis.