Les géants américains de la technologie multiplient les centres de données (data centers) en Suisse. Mardi, Oracle, numéro un mondial des logiciels de gestion des bases de données, a annoncé l’ouverture d’un tel centre en Suisse ce mois-ci. La société, basée à Redwood City (Californie), suit ainsi Microsoft et Google, qui ont eux aussi construit, en 2018, des data centers dans le pays.

Le centre d’Oracle se trouve dans la région zurichoise. «Nous avons décidé d’en installer un ici, car la demande de nos clients devenait de plus en plus forte, précise Hanspeter Kipfer, directeur général d’Oracle en Suisse. Ils pourront ainsi bénéficier d’un temps de latence sensiblement moins important, et ainsi d’un accès plus rapide à leurs données. Et ils sont aussi de plus en plus nombreux à devoir, à cause de l’entrée en vigueur de nouvelles régulations, stocker leurs données ici et non à l’étranger.»