Orange, entité de France Telecom, rachète à hauteur 75% de l’opérateur de téléphonie mobile Sunrise, contrôlé par le groupe danois TDC. La transaction porte sur un montant de 1,5 milliard d’euros (2,26 milliards de francs), a indiqué mercredi Orange dans un communiqué.

TDC détiendra les 25% restants.France Télécom pourra racheter les 25% détenus par le groupe danois au bout d’un an à compter de la signature de l’accord.

Sunrise voit orange

La fusion des filiales suisses de France Télécom et de TDC doit donner naissance «au premier opérateur alternatif» de télécoms en Suisse selon Orange.

L’intégration des deux entreprises permettra des synergies globales de 3,2 milliards de francs, ont indiqué mercredi France Telecom (maison mère d’Orange) et TDC (maison mère danoise de Sunrise). Elle consiste en un rachat par Orange Suisse, basé à Lausanne, de 75% de Sunrise, dont le siège se trouve à Zurich.

Dans le détail, les économies effectuées du côté opérationnel pourraient se monter à 200 millions de francs par an. Les coûts d’intégration cumulés atteindront eux quelque 140 millions. Ces économies opérationnelles concerneront notamment l’informatique, le marketing et le personnel. Le communiqué ne donne pas de précisions sur ces projets quant à l’avenir des employés.

Les synergies attendues du côté des investissements sont chiffrées à 570 millions de francs entre 2010 et 2015 (déduction faite des coûts d’intégration). A partir de 2015, elles devraient permettre d’économiser quelque 65 millions de francs chaque année.

Un acteur de moins

Pour le client, ce regroupement implique une moindre concurrence sur le marché suisse puisqu’il y aura un acteur de moins. France Telecom et TDC assurent toutefois que les avantages seront nombreux pour les consommateurs, comme une meilleure couverture du réseau de téléphonie mobile ou encore un tissu de succursales plus dense.

La nouvelle entité sera dirigée par Thomas Sieber, actuel patron d’Orange Suisse. Le chef de Sunrise, Christoph Brand, quittera le groupe. Il restera toutefois jusqu’à la finalisation de l’opération, afin de participer au lancement du processus d’intégration.

France Telecom peut racheter le quart restant de Sunrise une année après la transaction. Sinon, TDC peut vendre cette part à un tiers deux ans après la transaction. Enfin, il y a possibilité de faire entrer en bourse la nouvelle entité après trois ans.