Watches and Wonders «a largement tenu ses promesses», selon ses organisateurs. La Fondation de la haute horlogerie (FHH) a présenté lundi son bilan de l’événement, qui a réuni 38 marques en ligne du 7 au 13 avril et 19 en présentiel à Shanghai du 14 au 18 avril. Chiffres à l’appui, elle se félicite du «formidable engouement» suscité ainsi que de «l’écho exceptionnel généré à travers le monde».

La FHH, qui annonçait avant le salon 23 000 personnes invitées (médias, détaillants, clients VIP), indique que 110 000 utilisateurs uniques se sont connectés à la plateforme Watchesandwonders.com, tandis que 12 000 visiteurs ont arpenté le West Bund Art Center de Shanghai. En se référant au nombre de publications en ligne utilisant la mention #watchesandwonders2021 – 360 000 selon les chiffres communiqués –, les organisateurs estiment avoir touché «500 millions de personnes à ce jour», soit l’équivalent de 5,9% de la population mondiale. Contactée, la FHH précise que «ce calcul s'appuie sur des outils de veille qui permettent de suivre en temps réel l'évolution de la situation».