L’embellie de l’été 2020 est un souvenir: face à une situation sanitaire qui peine à s’améliorer, le Conseil fédéral a dû de nouveau ouvrir les vannes, avec entre autres des mesures supplémentaires de soutien à l’économie. Celles-ci s'élèvent pour l’instant à 31,7 milliards de francs, auxquels il convient d’ajouter 19,1 milliards de cautionnement, prenant principalement la forme de garanties des prêts bancaires octroyés durant la première vague du Covid-19. La facture ira en s’accroissant, avec déjà 6,6 milliards de dépenses budgétées pour 2021.

Est-ce assez, notamment pour les entreprises prises à la gorge? Les comparaisons internationales doivent être relativisées.