Square, la société américaine spécialisée dans les paiements numériques, fondée par Jack Dorsey, le patron de Twitter, va acquérir l'Australien Afterpay Limited pour un montant de 29 milliards de dollars, a indiqué Square dans un communiqué dimanche.

Afterpay est un spécialiste du «paiement après livraison», en offrant aux particuliers des paiements échelonnés et souvent sans frais. L’application fintech est présente en Australie, aux Etats-Unis, au Canada, ainsi qu’au Royaume-Uni, en France et en Italie notamment à travers 100 000 fournisseurs dans le monde et 16,2 millions de clients.

La fusion-acquisition, qui devrait être conclue au 1er trimestre 2022, se fera entièrement par échange d’actions et va valoriser la compagnie australienne à environ 29 milliards de dollars, précise le communiqué.

Lire aussi: Paiements: place au numérique!

Au terme de cette offre, qui propose une prime de 30% sur le cours des actions du groupe australien à sa clôture vendredi, les actionnaires d’Afterpay posséderont 18,5% du capital de la nouvelle compagnie.

Accès à des paiements échelonnés pour les petits commerçants

Ce rapprochement «va permettre aux groupes de mieux proposer des produits et services attrayants en élargissant l’accès à un plus grand nombre de consommateurs», affirment les deux sociétés.

«Square et Afterpay ont un objectif commun: nous avons bâti nos entreprises pour rendre le système financier plus équitable, accessible et inclusif», a déclaré Jack Dorsey, PDG de Square, qui exploite aussi l’application mobile de paiement Cash App. «Le système "acheter maintenant, payer plus tard" est un puissant outil de croissance pour les commerçants dans le monde entier», s’est félicitée Alyssa Henry, responsable de l’unité vendeurs chez Square.

Square prévoit d’intégrer les services à crédit d’Afterpay dans ses unités commerciales existantes Seller et Cash App, ce qui pourrait permettre à de petits commerçants de proposer aussi à la caisse des paiements échelonnés. L’application mobile Cash App a une base 70 millions d’utilisateurs annuels.

Pour les co-fondateurs d’Afterpay, Anthony Eisen et Nick Molna, le rapprochement «marque une reconnaissance importante du secteur technologique australien alors que l’innovation locale continue d’être partagée plus largement à travers le monde».