Les prix des maisons individuelles ont bondi de 17% dans le canton de Genève de mars 2020 à mars 2021, alors qu’ils ont reculé de 6% au niveau national puis progressé de 2% au premier trimestre 2021. Cette exception s’explique par la volonté des Genevois d’investir dans des espaces de vie plus grands, notamment grâce à la forte hausse de l’épargne enregistrée pendant la pandémie, selon une étude de la Banque cantonale de Genève (BCGE) dévoilée mercredi.

Cette progression des prix est survenue après des années de hausse continue et des tarifs déjà élevés, mais la banque ne voit pas de risque de bulle immobilière. Notamment car l’économie cantonale est repartie très fortement et que l’offre immobilière n’a jamais été aussi importante.