Après l’or, l’argent. Le cours du métal blanc s’est envolé depuis le mois de mars, passant de moins de 12 dollars l’once à plus de 25 dollars ce lundi, après un pic à 29 dollars la semaine dernière. Ce prix est le plus élevé depuis six ans et cette hausse (de plus de moitié en six mois), la plus significative depuis 1979.

La demande est forte en ces temps de pandémie, notamment parce que ledit «or du pauvre» demeure une valeur refuge et que les taux d’intérêt sont négatifs, selon les analystes. Les avoirs dans des fonds négociés en bourse adossés à l’argent ont d’ailleurs atteint la bagatelle de 8445 tonnes cette année, presque le double du record précédent de 2009.