Après trois jours d’arrêt suite à une panne, le système de paiements par internet de la Banque Cantonale Vaudoise a été remis en service à 7h30 vendredi matin. «Les premières transactions ont rapidement eu lieu, même si la mise en service se fait de manière graduelle», a expliqué Jean-Pascal Baechler, porte-parole de la BCV. L’arrêt de la plate-forme BCV-Net est survenu mardi après avoir rencontré des problèmes lundi soir déjà.

La banque a fait venir des spécialistes américains d’IBM, fournisseur du système Inter Home Banking, sur lequel est basé BCV-Net, pour identifier le problème et tenter d’y venir à bout. C’est en fin de journée jeudi que le problème a été finalement identifié et pu être réparé. Des tests ont eu lieu durant la nuit suivante pour vérifier le bon fonctionnement général. Durant leurs recherches, les experts avaient cru identifier la cause de la panne plus tôt encore, mais sans parvenir à la réparer. Ce dysfonctionnement a été provoqué par la profonde mise à jour du système de paiements à la fin 2010.

L’arrêt de la plate-forme BCV-Net a été couplé d’une panne des distributeurs automatiques de billets pendant une heure et demie jeudi matin, sans que les deux événements soient liés.

«La protection des données des clients est garantie», a indiqué vendredi matin sur les ondes de la RSR Christian Jacot-Descombes, porte-parole de la BCV . La panne de la plate-forme de paiements n’a pas affecté le fonctionnement du système informatique de la banque, Osiris, constuit et assuré par IBM basée sur un système développé dans les années 1990 par Unicible, l’ancienne société informatique commune de plusieurs banques cantonales romandes.