La dixième victoire du FC Sion en Coupe de Suisse a ravi de très nombreux Valaisans. Et en premier lieu la société Giroud Vins, sponsor du club de football emblématique du canton. «C'est magnifique. Avoir l'image de l'entreprise associée à cet exploit nous apporte un énorme capital de sympathie. Rares sont les sociétés du canton qui ont pu le faire lors d'une victoire à Berne», se réjouit Dominique Giroud, patron de la société éponyme.

Cela fait d'ailleurs trois ans qu'il soutient le club valaisan. Entreprise familiale fondée en 1992, Giroud, «acteur de la culture du vin valaisan», ne souhaite toutefois pas divulguer les détails financiers du partenariat avec le FC Sion. Ni ses attentes en termes de chiffres. L'entreprise n'est d'ailleurs pas plus prolifique sur la marche de ses affaires. Ventes et nombre de bouteilles écoulées resteront donc un secret bien gardé.

Pour l'heure, Giroud Vins s'internationalise. A l'image du FC Sion qui a obtenu un sésame pour la Coupe de l'UEFA, la société rêve de l'Europe. «Depuis cette année, nous exportons vers l'Allemagne et la République tchèque.» Quatre à six pays supplémentaires devraient suivre ces prochains mois, assure le jeune patron de 35 ans.

Et de projets, Dominique Giroud n'en manque pas. Il prévoit ainsi d'ouvrir en 2007 une cave-nothèque à Sion. La société a remporté ces dernières années de nombreux prix nationaux et internationaux. Elle propose un «récital de vin» avec, entre autres, la Petite Arvine de Chamoson, l'Amigne de Vétroz, le Cornalin de Chamoson, les vendanges flétries, représentées par un assemblage de cépages autochtones et les créations élevées en Fût de Chêne.

Dôle blanche en verve

Le rosé devrait faire son retour sous peu dans l'assortiment. «La demande pour la Dôle blanche est à nouveau forte.» Giroud opte pour le haut de gamme. Sa cible première: les grandes tables de Suisse et les hôtels quatre à cinq étoiles.

Et comment voit-il l'avenir de son partenariat avec le FC Sion. «Le contrat échoit en juin. Nous sommes en pleine phase de réflexion.» Le patron concède que le futur de la collaboration pourrait être lié à une accession du club à la catégorie élite du football helvétique. Dans le cas contraire, une présence publicitaire sur les bords du terrain est toutefois envisagée.