Les élections américaines de mi-mandat sont derrière. Et, selon Pascal Lamy, directeur de l'Organisation mondiale du commerce, les négociations du Cycle de Doha, suspendues depuis juillet, peuvent reprendre. «Au boulot», a-t-il lancé aux diplomates qui étaient quelque peu forcés au chômage technique ces derniers mois. La proposition pour une reprise de tractation a fait l'unanimité.

«Nous sommes entre la diplomatie secrète des derniers mois et les négociations en bonne et due forme qui ne reprendront que lorsque les membres avanceront de nouvelles concessions chiffrées en vue de libéraliser le commerce des marchandises et des services», a-t-il encore ajouté. Concrètement, les différents comités thématiques (agriculture, produits industriels, services) reprennent leurs travaux au niveau technique. En réalité, une réunion informelle sur le dossier agricole a déjà eu lieu vendredi dernier.