Patek Philippe confirme sa confiance en l’avenir. La manufacture va construire un nouveau bâtiment sur son site de Plan-les-Ouates, à Genève. La demande de permis de construire a été déposée le 10 décembre dernier et les travaux devraient débuter au printemps 2015, précise la marque dans un communiqué.

L’investissement prévu s’élève à 450 millions de francs. Il est entièrement autofinancé. D’ici à quatre ans, un édifice de six étages et de quatre niveaux en sous-sol devrait être achevé. Patek Philippe pourra alors y réunir l’entier de ses activités. La surface du nouveau bâtiment atteindra 50 000 m2 de surfaces utiles.

Le site permettra aussi à l’entreprise, qui finit de célébrer ses 175 ans d’existence, d’accueillir une unité «Métiers de haut artisanat». Une quarantaine d’artisans internes et externes y seront regroupés. Patek Philippe y intégrera également un centre de formation. La marque veut aussi intensifier ses efforts dans la recherche appliquée en techniques horlogères, en plus des projets qui sont réalisés au sein de la chaire Patek Philippe de l’EPFL, à Neuchâtel. Enfin, le dernier objectif et de «pouvoir assurer la fabrication et le stockage des pièces de rechange pour consolider les activités de rhabillage, plus particulièrement la restauration de modèles anciens».

Regroupée à Plan-les-Ouates depuis 1996, la manufacture a dû déménager son secteur habillement à Perly (GE) en 2003. En 2009, elle agrandit sa parcelle de Plan-les-Ouates et rénove le bâtiment anciennement occupé par L’Oréal pour y réunir toute la fabrication de composants mouvements. Dans le futur édifice, «d’importantes surfaces de réserve pour son développement à Genève pendant les 20 à 30 prochaines années», sont aussi prévues, fait savoir l’horloger en mains de la famille Stern.

Actuellement, la surface exploitable dont dispose l’entreprise est de 37 000 m2, soit 20 000 m2 et 10 000 m2 à Plan-les-Ouates, ainsi que 7000 m2 à Perly.