Austère et massif. Le quartier général de la Commission de la concurrence (Comco), à Berne, est comme on l’imagine. Au troisième étage, le directeur du secrétariat, Patrik Ducrey, nous reçoit dans un vaste bureau peu décoré – avec, au poignet, une belle montre mécanique suisse dont le calibre ne provient pas de chez Swatch Group.