La compagnie pétrolière BP a démenti lundi des déclarations du vice-premier ministre russe Igor Setchine, qui avait affirmé que son directeur général Tony Hayward s’apprêtait à démissionner. «Tony Hayward reste directeur général et il ne va pas démissionner», a assuré à l’AFP une porte-parole du groupe pétrolier.

L’influent vice-Premier ministre russe Igor Setchine avait déclaré lundi, d’après des agences de presse russe, que M. Hayward, en visite à Moscou, allait démissionner et présenter son successeur.

»Nous savons que Hayward va quitter son poste et présentera son successeur», a dit M. Setchine, d’après Interfax et Ria Novosti.

Tony Hayward a été vivement critiqué aux Etats-Unis pour sa gestion de la crise. Il doit rencontrer M. Setchine ce lundi à Moscou.

Des coûts qui continuent d’augmenter

Par ailleurs BP a annoncé lundi avoir dépensé un total de 2,65 milliards de dollars, soit environ 2,1 milliards d’euros, à cause de la marée noire qui continue à souiller les côtes du Golfe du Mexique.

Cette somme inclut l’ensemble des dépenses effectuées par le groupe pour contenir et nettoyer le pétrole, le forage de puits de secours, les aides versées aux Etats riverains, les dommages déjà remboursés, et les sommes payées aux autorités fédérales, a détaillé BP dans un communiqué.

Le groupe pétrolier a précisé qu’il avait déjà remboursé près de 41.000 déclarations de dommages, pour plus de 128 millions de dollars.

BP a répété qu’il était trop tôt pour chiffrer le coût final de la catastrophe.