Le patron d’Uber, Travis Kalanick, critiqué pour sa gestion de l’entreprise en pleine tourmente, va prendre un congé sabbatique d’une durée non précisée, a-t-il annoncé mardi dans un mail aux salariés transmis à l’AFP.

«J’ai besoin de prendre du repos» en raison des «événements récents» écrit le patron d’Uber, faisant référence au décès accidentel de sa mère le mois dernier. Uber a également publié mardi les résultats d’une enquête interne sur des accusations de harcèlement et de sexisme qui ont visé ces derniers mois l’entreprise.

Reconstituer une équipe dirigeante

Pendant l’intérim, dont il ne précise pas la durée, M. Kalanick laissera la main à l’équipe dirigeante et sera «disponible» s’il faut prendre des décisions importantes, poursuit l’intéressé, ajoutant vouloir «réfléchir» et «travailler sur lui-même» pour devenir le patron dont le groupe «a besoin» et reconstituer une équipe dirigeante.

Lire aussi: Uber songe à prendre ses distances avec son patron

Le groupe a publié en même temps que ce mail une liste de recommandations établies par le cabinet d’avocats chargé d’enquêter sur l’entreprise.

Elles recommandent notamment de «revoir» les responsabilités de Travis Kalanick, suggérant au groupe de voir lesquelles pourraient «être partagées» ou «confiées à d’autres».

Les avocats recommandent aussi de reconstituer une équipe dirigeante – dont plusieurs postes sont vacants suite à des départs en série – ou encore de renforcer la direction des ressources humaines pour éviter les mauvaises pratiques et redéfinir la culture d’entreprise.