Le conseil d’administration d’Helvetia proposera Doris Russi Schurter, avocate de formation, à sa présidence lors de l’assemblée générale du 20 avril prochain, selon un communiqué. Après le départ de Pierin Vincenz en décembre en raison d’une enquête de la Finma, aujourd’hui abandonnée, sur l’ancien patron de Raiffeisen, elle avait déjà assumé ces fonctions par intérim. Elle est déjà membre du conseil depuis 2008.

A lire aussi:  Pierin Vincenz quitte la présidence d’Helvetia

Doris Schurter est également présidente du conseil d’administration de Patria, une coopérative d’assurance, une fonction qu’elle abandonnera en mars. Elle est également présidente du conseil d’administration de la Banque cantonale de Lucerne et de LZ Medien, appartenant au groupe NZZ, ainsi que membre du conseil d’administration de Swiss International Air Lines.

La surprise vient davantage du départ du nouveau directeur général de Raiffeisen, Patrik Gisel. Ce dernier a informé l’assureur qu’il ne serait plus rééligible du fait que Raiffeisen a vendu son paquet d’actions à Helvetia Holding en septembre dernier. Le communiqué ajoute que la coopération entre les deux groupes se poursuivra.

Trois nouveaux membres devraient entrer au conseil d’administration d’Helvetia: Thomas Schmuckli, président de Bossard, Regula Wallimann, membre du conseil d’administration de Straumann et de Swissgrid, et Beat Fellmann, directeur financier d’Implenia.