Finie la voiture avec chauffeur; à son arrivée aux commandes de l’entreprise il y a six ans, le patron des SIG (Services industriels de Genève) a également renoncé à sa propre place de parc dans l’enceinte de l’entreprise. «Je me déplace de plus en plus souvent avec mon vélo électrique ou en transports publics», relate Christian Brunier, qui dit «croiser pas mal de monde, des politiques, d’autres chefs d’entreprise, des collègues» sur les pistes cyclables de la région. S’il le fait, c’est par volonté d’améliorer son empreinte environnementale et d’inciter ses collaborateurs à faire de même.

Idem pour son homologue de Romande Energie, Christian Petit, qui s’y est mis il y a tout juste un an, lors de son entrée en fonction à la tête du fournisseur romand de courant. «J’ai parcouru plus de 5000 kilomètres depuis», se félicite-t-il, ajoutant avoir aussi troqué sa berline à essence contre un modèle électrique. Tandis que Jean-François de Saussure, directeur général du spécialiste des crayons Caran d’Ache, parcourt les 25 kilomètres qui séparent son domicile de son lieu de travail au guidon de sa petite reine «entre deux et trois fois par semaine» depuis quatre ans.