Rémunérations

Les patrons des géants américains de la tech alignent les millions

Alors que le directeur d’Amazon vient de vendre pour 941 millions de dollars d’actions, celui de Google a gagné près de 200 millions en 2016

Il y a certes Larry Page et Sergey Brin, cofondateurs de Google, mais aussi Mark Zuckerberg, fondateur et directeur de Facebook. Les trois font partie du cercle des directeurs de sociétés high-tech américaines qui touchent un salaire de 1 dollar par année – et les trois sont multimilliardaires via les actions qu’ils possèdent. Mais en parallèle, nombre de leurs homologues de la Silicon Valley touchent toujours des salaires de plusieurs millions par année. Les récentes informations autour de Jeff Bezos, fondateur et directeur d’Amazon, et de Sundar Pichai, directeur de Google, les ont mis en lumière.

Un million d’actions Amazon vendues

Dans la nuit de jeudi à vendredi, on apprenait ainsi que Jeff Bezos avait vendu ces trois derniers jours un million d’actions Amazon, pour un total de 941 millions de dollars (autant en francs). L’homme, qui veut ainsi financer ses projets dans l’espace, avait déjà vendu pour 1,4 milliard de dollars d’actions à deux reprises en 2016. Il détient encore environ 17% du capital de sa société, pour une valeur de quelque 75 milliards de dollars – le titre a augmenté de 25% depuis le 1er janvier. Jeff Bezos continue à toucher un salaire: 81 840 dollars en 2016, plus des actions d’une valeur de 1,6 million de dollars. Des chiffres à comparer avec les quelque 36 millions de dollars reçus, toujours en 2016, par Andrew Jassy, directeur de la division Web Services d’Amazon.

Femmes en retrait

La publication, ces jours, des rapports de rémunération pour 2016 permet de deviner quel est le directeur le mieux payé aux Etats-Unis. Cela devrait être Sundar Pichai, directeur de Google depuis août 2015. Il a reçu des actions d’Alphabet (la holding de Google) d’une valeur de 198,7 millions de dollars, plus un salaire de 650 000 dollars et 372 000 dollars pour le remboursement de ses frais. L’année précédente, Sundar Pichai avait reçu un total de 101 millions. En 2014, suite à une promotion, sa rémunération avait totalisé 250 millions de dollars.

Fait intéressant, la rémunération de Sundar Pichai, pour 2016, excède sensiblement celle de deux femmes dont l’importance ne cesse de croître au cœur du groupe: la directrice financière Ruth Porat s’est vu remettre un total de 39,1 millions. Et Diane Greene, responsable des opérations pour le cloud – l’informatique en nuage – a reçu un total de 43,7 millions l’année passée.

Publicité