Les chefs d’entreprise suisses se contredisent-ils? Ou tiennent-ils un double discours? Alors qu’on les a régulièrement entendus dire, depuis 2019 et les manifestations pour le climat, qu’ils préféraient opérer leur transition écologique par eux-mêmes, un sondage publié jeudi par PwC fait apparaître une posture différente.

La 24e édition de cette étude annuelle consacre un chapitre à la durabilité. Et à la question de savoir à quel point le changement climatique les préoccupe, 62% des 111 patrons interrogés en Suisse se déclarent «inquiets», voire «très inquiets». L’an dernier, ce taux de réponse n’avait atteint que 51%. Et selon PwC, cette augmentation est «à considérer dans le contexte actuel, dans lequel la question revêt une dimension politique».