900 millions de personnes vivent en Asie avec moins d'un dollar par jour, seuil de pauvreté adopté par les Nations unies en 1990.

En Asie du Sud-Est, les inégalités ont continué d'augmenter malgré la forte réduction de la pauvreté survenue dans les années 80-95. Dans un pays comme la Thaïlande, les revenus des 20% les plus pauvres représentaient 5,1% du produit intérieur brut en 1970. Ce chiffre était de seulement 3,8% en 1995.

Lorsqu'ils existent, les systèmes de sécurité sociale et d'assurance chômage ne s'adressent qu'à une minorité.

Créée en 1995, l'assurance chômage de Corée du Sud touche seulement 22% de la population.

En Thaïlande, seulement 10% de la population active bénéficie de la protection sociale publique. Les infrastructures sociales des pays de la région souffrent de différences énormes. Au moment de la crise de 1998, la Corée du Sud comptait 74% de routes bitumées et 594 lignes téléphoniques pour 1000 habitants. Le Cambodge avait 7,5% de tronçons routiers en état et cinq téléphones.