Devises

Pékin rend à Donald Trump la monnaie de sa pièce

La monnaie chinoise a atteint un minimum historique face au dollar. Les investisseurs y voient une rétorsion chinoise et un «développement logique» de la guerre commerciale. La Banque nationale suisse s’affaire à éteindre l’incendie du renchérissement du franc

Tit for tat, donnant-donnant. Dans la théorie des jeux, c’est cette stratégie de «rétorsion équivalente» qui peut déclencher l’engrenage. Sur les marchés des devises, c’est la surenchère qui fait craindre à certains analystes qu’une «guerre mondiale des monnaies» est imminente. En fin de semaine dernière, Donald Trump annonçait une nouvelle salve de taxes sur quelque 300 milliards de produits chinois importés. Lundi matin, le renminbi plongeait de 2%, 7 yuans s’échangeant désormais contre un dollar. Un seuil psychologique et historique.

Lire aussi: Arancha Gonzalez: «Le choix n’est pas entre la Chine et les Etats-Unis, mais entre l’ordre et le chaos»