Guerre commerciale

Pékin semble vouloir jouer l’apaisement

Washington impose depuis dimanche une surtaxe de 15% supplémentaires sur des produits chinois pour une valeur de 110 milliards de dollars. Pékin a répliqué, mais l’application de ses mesures attendra. Pour leur part, les industriels américains appellent aussi au cessez-le-feu. Résultat: les bourses ne savent pas sur quel pied danser

Signe de faiblesse ou tactique? Quoi qu’il en soit, la Chine a une nouvelle fois donné des signes de volonté de reprendre les négociations et trouver une porte de sortie de la guerre commerciale qui l’oppose aux Etats-Unis depuis bientôt quinze mois. «La priorité devrait être la création des conditions favorables pour reprendre le dialogue», a lancé un porte-parole de la diplomatie chinoise lundi à Pékin. Pour sa part, le China Daily, qui est le porte-voix du pouvoir chinois, a écrit qu'«il était temps pour l’administration américaine de revoir sa stratégie. Travailler ensemble et trouver un consensus serait une approche plus positive.» En fait, la Chine a aussi répliqué à la surtaxe américaine, mais elle suspend la mesure jusqu’au 15 décembre.

Lire aussi: Calme précaire dans la guerre commerciale