Face à la crise, le tableau des «performances européennes dans l'économie mondialisée» (http://www.ec.europa.eu/trade) publié lundi récapitule les forces et les faiblesses des 27.

Premier indicateur: la balance commerciale de l'Union pour les biens et les marchandises est en excédent de 162 milliards d'euros en 2007 contre 57 milliards en 2000. Les principaux gains sont obtenus grâce aux exportations de voitures (25 milliards) et de produits pharmaceutiques (22 milliards). A l'inverse, le déficit se creuse pour l'UE en matière d'équipements de télécommunications (-88 milliards d'euros) et dans le textile (-16 milliards).

L'UE représente aujourd'hui 19,5% du commerce mondial des biens et marchandises, énergie exclue. Soit une perte de 1,3% depuis 1995. Elle est le premier exportateur mondial de service avec 26,9%, contre 19,7% pour les Etats-Unis et 6,1% pour le Japon. Les parts de marché perdues l'ont été, pour la plupart, au profit de l'Asie.