Si plusieurs mesures liées à la pandémie devraient tomber ces prochains jours, le port du masque devrait rester obligatoire. Or en Suisse, il est beaucoup question en ce début d’année de masques de qualité moyenne et de tests de diagnostic aux résultats peu fiables. En janvier, la presse alémanique a révélé que l’armée a acheté des millions de masques inefficaces et qu’on trouve dans les pharmacies des autotests de qualité moyenne. On ne compte d’ailleurs plus les témoignages faisant état d’autotests et de tests antigéniques aux résultats erronés. Une situation qui suscite des questions.