Les différents secteurs d’activité de PubliGroupe ont connu des évolutions très contrastées, avec des reculs à deux chiffres dans le domaine de la commercialisation des médias classiques, ce qui affecte principalement Media Sales dont le chiffre d’affaires diminue de 11.7%, à CHF 1’735.5 millions.

Le chiffre d’affaires consolidé diminue ainsi de 1.9% à CHF 2’120.6 millions. Il recule en Suisse de 10.3% (75.3% du chiffre d’affaires) et augmente sur les marchés internationaux de 34% (24.7% du chiffre d’affaires), grâce aux acquisitions.

Dans le monde des médias en pleine mutation, Publicitas veut désormais se positionner clairement comme partenaire des médias pour la promotion et la commercialisation de leur offre publicitaire, quelle qu’elle soit, explique PubliGroupe ce matin dans un communiqué. La commercialisation des médias online, de la télévision, de la radio et des cinémas sera développée de manière ciblée en coopération avec leurs exploitants.

Le modèle d’affaires va être transformé en profondeur. Publicitas proposera aux médias sa force de vente et ses systèmes de gestion des ordres au travers d’une offre de service flexible. La rémunération des services de Publicitas ne sera plus uniquement fondée sur le chiffre d’affaires sous forme de commission, mais aussi sur un tarif à la prestation ou à la transaction, selon les services demandés.

D’autre part, le Vaudois Philippe Pidoux, président du conseil d’administration depuis 1995, se retire. Pour le remplacer, le conseil propose l’élection à la prochaine assemblée générale du CEO du groupe lui-même, Hans-Peter Rohner, avec l’intention de le désigner également comme président du conseil d’administration.