Berkshire Hathaway, la holding de Warren Buffett, a enregistré une perte nette de presque 50 milliards de dollars au 1er trimestre, la valeur de son portefeuille d'investissements chutant de concert avec la déroute des places boursières provoqué par la pandémie.

Le célèbre milliardaire, considéré comme un investisseur parmi les plus avisés du monde, préfère pour sa part mesurer la performance de sa holding protéiforme au résultat opérationnel de Berkshire Hathaway, moins sujet à fluctuation. Ce dernier est ressorti à 5,9 milliards de dollars contre 5,55 milliards un an plus tôt.

La chute brutale du résultat net, qui s'est établi à 49,75 milliards de dollars contre un bénéfice de 21,7 milliards au premier trimestre 2019, est due pour l'essentiel à une perte de la valeur du portefeuille d'investissements que Berkshire Hathaway possède. Une règle comptable de 2018 force la holding à l'évaluer dans ses comptes trimestriels. Un an plus tôt, cette ligne comptable affichait encore un solde positif de 15,5 milliards de dollars.