Les perspectives économiques se sont dégradées pour le mois d'octobre, constate le sondage mensuel mené auprès des analystes par Credit Suisse (CS) et le Centre européen de recherche économique (ZEW). L'indicateur CS-ZEW a dégringolé de 46,7 points à - 91,1 points. Seulement 2,2% des sondés s'attendent à une amélioration dans les six prochains mois.

Le sondage est mené auprès des spécialistes de l'économie suisse et il mesure les tendances macroéconomiques, notamment la croissance, le coût de la vie, et l'emploi. Dans ce dernier secteur, 82% des analystes prévoient une augmentation du chômage durant ces six prochains mois. 15% des sondés estiment que le chômage se maintiendra à son niveau actuel.

Du côté de l'inflation, après une hausse graduelle sur une année, elle a baissé à 2,9% en août. Une majorité d'experts anticipe la poursuite de la tendance baissière. Le prix du pétrole, selon eux, continuera à se situer au-dessous de la barre de 80 dollars le baril. Ils notent par ailleurs que la Banque nationale suisse a suivi un mouvement global et a baissé son taux directeur de 2,75% à 2,5%. Pour 60% des sondés, le taux devrait baisser davantage.

Par rapport à la crise financière, les analystes répondent en bloc que le mouvement de réorganisation dans le secteur bancaire devrait se poursuivre. Alors que la majorité se dit favorable à une réglementation plus stricte des opérations financières, elle estime néanmoins que des mesures comme les ventes à découvert sont contre-productives.