Peu nombreux sont ceux qui l’avaient vu venir, mais Pete Buttigieg a fait une entrée «fracassante» sur le devant de la scène politique américaine avec sa victoire dans les primaires démocrates en Iowa. La victoire finale lors de la convention du parti de l’éléphant est encore loin et il faudra déjà franchir l’écueil du New Hampshire. Il n’en demeure pas moins qu’il faut reconnaître que ce succès de l’ex-maire de South Bend, Indiana, intervient à un moment où la majorité des opérateurs avaient concentré leur attention sur trois candidats: Joe Biden, Bernie Sanders et Elizabeth Warren.

Biden, «blessé sérieux» 

Dans la gestion du risque politique américain, il était communément admis qu’une candidature présidentielle d’Elizabeth Warren ne pouvait pas être exclue avec un risque de marché non négligeable, au regard de son programme fiscal «peu favorable» à l’entreprise.