Des sommets irrespirables. En dix ans, les prix des logements ont augmenté de 35 à 40% en Suisse. Dont une hausse de 1,8% en 2019, selon les derniers chiffres du bureau de conseil CIFI.

Au cours de la même période, les salaires ont, eux, augmenté de 7% en moyenne. Cinq fois moins que les prix de villas et appartements. Résultat, l’accès à la propriété se complique pour un nombre de plus en plus important de ménages. Malgré des taux hypothécaires qui n’ont jamais été aussi bon marché.