L’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, tels que la Russie, réunis sous la bannière OPEP+, envisagent une réduction de plus d’un million de barils par jour (bpj), selon des confidences de délégués. Si ces rumeurs se confirment, cette baisse serait bien plus importante qu’attendu. Les analystes tablaient plutôt sur 500 000 à 1 million de barils maximum.